enseignement sept secrets réussite de Job vie

Thème : Sept secrets de la réussite de Job

Pendant ses dernières années Job reçut de L'ÉTERNEL plus de bénédictions qu'il n'en avait reçu dans les premières, il posséda quatorze mille brebis, six mille chameaux, mille paires de bœufs, et mille ânesses. Il eut sept fils et trois filles,
Job 42:12-13.

La vie de Job commença dans la prospérité et s'acheva avec le succès, en voici les sept secrets :

1° La sanctification

Job était un homme intègre et droit, il craignait DIEU et se détournait du mal...Job appelait et sanctifiait ses fils, révèle Job 1:1,5. Il se détournait de la convoitise des yeux et de l'adultère, témoignent Job 31:7-10. La sanctification est un état spirituel qui génère l'abondance, car DIEU n'exauce pas les pécheurs ; mais si quelqu'un L'honore et fait Sa Volonté, c'est celui-là qu'IL exauce, révélation dans Jean 9:31. En effet, le juste n'est pas abandonné, ni sa postérité ne mendiant son pain, dit Psaume 37:25. C'est pour cela que Job s'attela à mener une vie sainte en obéissant aux Préceptes de DIEU, c'est le premier secret de sa réussite.

2° La charité

Job soutenait les malheureux, invitait à sa table l'orphelin, et venait en aide à la veuve, comme témoignent ses paroles :
  • Car je sauvais le pauvre qui implorait le secours, et l'orphelin qui manquait d'appui, Job 29:12.
  • J'étais l'œil de l'aveugle et le pied du boiteux ; j'étais le père des misérables, j'examinais la cause de l'inconnu, Job 29:15-16.
  • N'avais-je pas de larmes pour l'infortuné ? Mon cœur n'avait pas pitié de l'indigent ? Job 30:25.
  • Moi qui ai dès ma jeunesse élevé l'orphelin comme un père, moi qui dès ma naissance ai soutenu la veuve, Job 31:18.
  • Si l'étranger passait la nuit dehors, si je n'ouvrais pas ma porte au voyageur, dévoile Job 31:32.
La pratique de la charité permit à Job d'espérer le bonheur en retour, confirmation dans Job 29:18, 30:26.

3° La persévérance

Malgré les malheurs qui lui arrivèrent, Job persévéra dans la Crainte du DIEU TOUT-PUISSANT, et il LE bénit en déclarant :
L'ÉTERNEL a donné, et L'ÉTERNEL a ôté ; que LE NOM DE L'ÉTERNEL soit béni ! En tout cela Job ne pécha point et n'attribua rien d'injuste à DIEU, comme le témoigne Job 1:21-22.
Sa femme, qui ne pût comprendre sa foi, lui conseilla de blasphémer lorsqu'elle constata que Job demeurait ferme dans son intégrité, relate Job 2:9, mais Job demeura fidèle au SEIGNEUR DIEU.
Dans le malheur l'Enfant de DIEU doit garder confiance dans LE SEIGNEUR qui SEUL donne la Victoire éternelle. À l'instar de Job qui, confronté aux épreuves de la foi, ne pécha point par ses lèvres, déclare Job 2:10.

4° La patience

Job attendait avec foi son relèvement par LE SEIGNEUR DIEU TOUT-PUISSANT, et il le confessa en disant :
Mais je sais que Mon REDEMPTEUR EST VIVANT, et qu'IL se lèvera LE DERNIER sur la terre, selon Job 19:25. Car L'ÉTERNEL Notre DIEU EST VIVANT, IL EST LE PREMIER ET LE DERNIER, LE COMMENCEMENT ET LA FIN, atteste Ésaïe 44:6.

5° La détermination

Malgré les propos de ses trois amis venus le consoler, qui au final cherchèrent à lui faire admettre des péchés qu'il n'avait pas commis, Job n'en fut point influencé. Jusqu'à mon dernier soupir je défendrai mon innocence, confirme Job 27:5. Car Job se disait juste devant DIEU, selon Job 32:2 ; et connaissait LA PAROLE de L'ÉTERNEL qui dit : Voici la Crainte du SEIGNEUR, c'est la sagesse, s'éloigner du mal, c'est l'intelligence, précise Job 28:28.
C'est pourquoi l'Enfant de DIEU qui est conduit par LE SAINT-ESPRIT doit tenir ferme jusqu'à la fin pour hériter du Royaume des cieux.

6° L'humilité

Pendant sa souffrance Job ne s'était jamais humilié devant L'ÉTERNEL, mais à la fin, il reconnut la Souveraineté de DIEU, dans Job 42:2. Et il se condamna et se repentit sur la poussière et la cendre, déclare Job 42:6. Dans les Saintes Écritures, s'asseoir par terre est une expression de désolation et un geste d'humiliation. Job comprit enfin que LE TRÈS-HAUT pouvait soumettre Son Enfant à une épreuve de fidélité ; non pas dans le but de détruire, mais pour confondre l'ennemi, et bénir davantage le fidèle.
La vie chrétienne comporte des tribulations qui risquent de faire perdre la foi à quiconque n'est pas affermi en CHRIST. C'est pourquoi la détresse doit pousser le croyant à chercher LA FACE DU DIEU VIVANT qui sauve, et non à se détourner de LUI.

7° La vie de prière

Voici ce que déclara Job au sujet de la fréquence des prières :
Fait-il du TOUT-PUISSANT Ses Délices ? Adresse-t-il en tout temps ses prières à DIEU ? Job 27:10.
Ceci révèle la Place de choix occupé par LE TRÈS-HAUT dans l'existence de Job, qui priait sans cesse pour vivre en harmonie avec Son PÈRE CÉLESTE. La vie de prière fervente est le secret de la réussite spirituelle et matérielle du chrétien. Le témoignage favorable de la vie de Job est un modèle pour quiconque désire être béni en CHRIST Notre ROI.

Après sa réussite à ces épreuves, Job vécut cent quarante années ; il mourut âgé et rassasié de jours, témoigne Job 42:16-17.

Pour recevoir JÉSUS comme SEIGNEUR et SAUVEUR cliquez ici >>

Pasteur Givelord.


Envoyez à un ami | Ajoutez aux favoris | Demandez la newsletter mensuelle

Traduire - Translate :